Slow fashion : le légume bio de la mode

Une étiquette. L’étiquette et son petit zinzin en plastique. Toujours attachés à la robe que j’avais achetée l’année précédente. Jamais portée et j’en étais déjà tannée. Pourquoi ne l’avais-je pas portée ? Parce que le tissu était de piètre qualité ? Parce que le design était passé de mode ? Pourquoi l’avoir achetée, alors ?…