Fêter l’Halloween sans foutre la trouille au climat

L’automne. Il fait frette dehors (t’es tu ben dans ton coton ouaté ?). Ça sent bon. Les feuilles tombent. C’est la plus belle saison.


Pssst ! Avant de poursuivre ta lecture, on voulait te mettre la puce à l’oreille… on a une petite surprise pour toi cachée dans cet article. Ce n’est pas un paquet de mini Caramilk, mais un code promo !


Dès le 1er octobre, on sent une fébrilité frissonnante s’emparer des petits et grands. (Bon, de mon côté, ce n’est pas vraiment pour Halloween, mais plutôt parce que ça fait déjà un mois que j’écoute mes tounes de Noël et je suis rendue dans ma section rigodons. Ça swing déjà par là les tits-amis !). On planifie les costumes, les partys, les ruelles à visiter, les décorations à accrocher… C’est aussi la période de l’année où la sempiternelle question revient sur les groupes Facebook zéro déchet : “que faites-vous pour l’Halloween et les déchets ?”

Malgré son apparence bon enfant, l’empreinte écologique de l’Halloween est assez monstrueuse, et je ne parle pas seulement des emballages de bonbons. Bien sûr, tous les petits emballages individuels ont de quoi nous faire dresser les cheveux sur la tête, mais il n’y a pas que ça. Les décorations, les costumes, les pauvres citrouilles… Dans cet article, on te propose plein de trucs pour donner une petite teinte verte à ta soirée d’Halloween !

  1. Le costume

J’en vois plein les vitrines. Des costumes d’Halloween pas chers, mignons comme tout. Des pandas, des éléphants, des paresseux. 20$ chez Carters. Pas cher. On va costumer notre bébé pour la première fois cette année. Moi aussi, j’ai eu envie d’acheter ce craquant costume de homard ou de pieuvre (les publicités ciblées de Facebook sont effrayantes tellement elles lisent mes pensées). Puis, j’ai réfléchi deux secondes à cette impulsion d’acheter qui venait de s’emparer de moi. Qu’arriverait-il si tout le monde achetait un costume neuf chaque année ? Ces costumes seront portés combien de temps ? D’où arrivent-ils ? Par qui sont-ils faits ? Dans quelles conditions ? Loin de moins l’idée de démoniser l’achat de costumes. Je suggérerais plutôt d’allonger leur durée de vie en achetant de seconde main ou en échangeant avec des ami.es, à défaut de le faire soi-même. 

Léon est trop petit pour faire la traditionnelle collecte de bonbons, mais il pourra néanmoins faire plaisir à ses parents et porter, le temps d’une photo (sans doute un peu floue parce qu’il va se débattre comme un diable pour se déshabiller), un adorable costume de dragon seconde main acheté sur Marketplace. J’ai conservé les coordonnées de la gentille personne pour le costume de l’an prochain. Des intéressés pour un bébé dragon 24M pour Halloween 2020 ??

 

  1. Le maquillage

“Ah ! Tu es déguisée en ado aux prises avec la puberté ?” 

“Non, j’ai juste fait une réaction allergique à mon maquillage.”

Il y a une tonne de produits chimiques dans le maquillage d’Halloween pour enfants. Parabènes, phtalates, métaux lourds, etc. Ça fait pas joli joli sur la petite peau toute neuve d’un enfant ou sur notre peau non moins tendre d’enfants matures (c’est nous autres, ça). De plus, la palette de couleurs servira quelques fois seulement avant d’atteindre sa date de péremption. Encore du gaspillage et du plastique jeté. Pourquoi ne pas essayer de le faire soi-même ? 

Voici une des nombreuses recettes que me suggère Internet :

Mélanger :

1 c. à table de beurre de cacao

1 c. à table d’huile de coco

1 c. à table de fécule de maïs

Quelques gouttes de colorant 

Mettre au frigo quelques minutes afin que le mélange se solidifie. Appliquer avec une éponge ou un pinceau.

Si ça ne te branche pas spécialement de faire ton propre maquillage, la magnifique-magique-merveilleuse boutique en ligne Vert imaginaire offre une jolie variété de teintes naturelles pour rehausser les plus beaux costumes des petits et grands. Pour l’occasion, la boutique offre 20% de réduction à vous, chers lecteurs, sur cette palette de maquillage naturel comportant 6 couleurs, en utilisant le code promo halloween2019 !

  1. Les décorations et les citrouilles

Les magasins à 1$ regorgent de décorations en plastique, souvent dans des matériaux synthétiques non recyclables, enduits de colorants toxiques, de petits brillants et de morceaux de styromousse qui virevoleteront dans la nature à l’infini. Il y a moyen de fabriquer des décorations en suivant les principes de base du mode de vie zéro déchet (refuser d’acheter des décos, réduire, réutiliser, recycler, rot/composter). 

Un coton à fromage peut faire une très belle toile d’araignées ou un beau voile de mariée cadavérique. Le fantôme avec un drap blanc est indémodable. Un épouvantail fait avec un bout de bois et des taies d’oreiller a le potentiel d’être vraiment effrayant. Une playlist de musiques de films d’horreur est bien plus efficace que n’importe quel cossin acheté au Dollorama. Pinterest regorge d’idées originales et simples à réaliser !

Les citrouilles : pas de long paragraphe ici. On les achète bio, on mange l’intérieur en potage, en tarte, en n’importe quoi, et on composte la citrouille dans les jours qui suivent Halloween.

  1. Les fameux bonbons

“Allez-vous laisser Léon passer l’Halloween ?” La réponse est oui. On a de très beaux souvenirs de ces soirées passées avec nos parents, à essayer de nous mouvoir dans nos manteaux d’hiver avec nos costumes enfilés de peine et de misère par-dessus, parce que la première neige semblait invariablement arriver le 31 octobre (j’ai un souvenir d’avoir croisé une Jasmine du film Aladdin quand j’étais au primaire, et je trouvais donc ça triste de voir son suit d’hiver sortir de son crop top turquoise ! #lesannées90). Alors on ne va pas priver Léon de la joie de cogner aux portes des maisons voisines et s’empiffrer de bonbons pendant les jours à venir. Et nous, on ne se privera pas du plaisir de lui voler des petites barres de chocolat une fois qu’il sera couché.

Par contre, il y a un moyen pour exercer une forme de contrôle sur la collecte de bonbons. On saute par-dessus le premier des 5R (refuser) et on passe directement à Réduire. Trois idées en vrac :


– Réduire le temps de porte à porte, rentrer à la maison et faire une soirée jeux de société ou télé en mangeant des bonbons ou des sucreries faites maison. 

– Mon amie Mélina célèbre Halloween avec famille et ami.e s. Ils partagent un bon repas… et une table remplie de bonbons achetés en vrac chez Bulk Barn. Les enfants remplissent leur pot Mason de leurs sucreries préférées. (Bon, quand le 31 octobre tombe un soir d’école, on remet ça à la fin de semaine !). 

– Ne pas se priver de faire le porte à porte et montrer son beau costume, mais garder quelques bonbons préférés et faire don du reste.


 

Pour ce qui est de la distribution de bonbons, on te déconseille de donner des bonbons en vrac ou maison. Ils se retrouveront assurément à la poubelle et tes belles intentions d’écolo seront vaines. Il y a plusieurs bonbons emballés dans du carton. Si tu tiens à donner des bonbons, les petites cigarettes Popeye ou les Smarties figureront sans doute parmi les meilleures options.

Voilà ! On te souhaite une soirée effroyablement verte !

 

On te rappelle que tu as 20% de rabais sur le maquillage naturel chez Vert imaginaire en utilisant le code promo halloween2019, valide jusqu’au 31 octobre 2019 ! Si ce produit t’intéresse, dépêche-toi de le commander pour qu’il arrive à temps pour le jour J !

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s