Discours réchauffé et fatigue climatique

Notre civilisation pourrait s’effondrer en 2050

Mort massive de milliers de bébés manchots à cause du réchauffement climatique

Le permafrost fond 70 ans plus tôt que prévu

Des cachalots meurent l’estomac rempli de plastique

La terre a perdu 60% de ses animaux sauvages en 44 ans

La glace de l’Antartique fond plus vite que jamais

Les abeilles

Les autres bibittes

Canicules

Alouette

 

Es-tu fatigué par le défaitisme environnemental ? Moi, oui. Je suis fatiguée. On est fatigués. Parfois, j’aimerais ne pas savoir tout ce que je sais, mettre en sourdine ma conscience écologique et vivre mon quotidien sans voir la conséquence de nos choix à chaque couche que je change, à chaque écart alimentaire qu’on se permet (allo les rages de céréales !), à chaque contenant oublié (parce que lorsqu’on sort avec Léon, ça nous prendrait un U-Haul et notre kit zéro déchet est souvent incomplet). Si nous, on se sent comme ça, alors qu’on est de grands amis de l’environnement, on se demande comment se sentent les personnes qui veulent commencer à faire quelques actions pour la planète, sans savoir par où commencer. 

Cette nuit, j’ai même rêvé que la fonte des glaces était directement lié au manque fictif de patates frites. 

MAIS.

Ces jours-ci, le mouvement zéro déchet a le vent dans les voiles et ça nous rend définitivement heureux. Le magnifique livre de Mélissa de la Fontaine Tendre vers le zéro déchet vient d’être publié aux éditions La Presse. Les géants de l’alimentation IGA et Métro acceptent maintenant les contenants réutilisables. Montréal veut devenir une ville zéro déchet, le Canada veut bannir les plastiques à usage unique. Pas un jour ne passe sans que les mots “zéro” et “déchet” n’apparaissent quelque part dans le journal. 

C’est positif. Regain d’énergie.


Ding dong !

“- Bonjour madame. Voulez-vous faire un don mensuel à Unicef ?

– Pas cette année. Je donne déjà à Équiterre.

– Oui, mais ça, c’est juste l’environnement madame. On vit une crise humanitaire sans précédent. Des enfants meurent.”


 

… Je retourne me coucher.

 

Photo : quelque part en Islande en 2015

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s